L'évaluation


L'évaluation Formative ( = diagnostic pendant l’apprentissage)
Elle aide, dans le quotidien de la classe, l’enfant à grandir et à dominer l’erreur. Chaque fois qu’un enfant commet une erreur, l’enseignant l’aide à en prendre conscience, à la corriger et à ne plus la reproduire.
Etre fier d’un travail bien accompli, c’est un tremplin vers un effort nouveau.


L'évaluation Sommative (= verdict après apprentissage)
En fin d’apprentissage, l’évaluation sommative vérifie si les objectifs sont atteints, elle concrétise le degré de maîtrise par des points ou une appréciation.


Le bulletin, au niveau primaire, reflète 4 fois l’année, le comportement ainsi que le degré de maîtrise des compétences spécifiques sous forme d’appréciations et/ou de cotes.
Le bulletin est signé par les parents ainsi que les contrôles effectués. Un dossier sera ouvert pour chaque enfant présentant des troubles d’apprentissage. Il est évident que tout problème rencontré par un enfant dans sa scolarité doit être signalé immédiatement. Fin de cycle 5-8 et 8-10, l’école organise une évaluation de l’élève sur base de l’examen inter-diocésain et du travail journalier de l’année. Les parents peuvent consulter les épreuves lorsqu’elles ont été corrigées
Les centres P.M.S et P.S.E (service de promotion de la santé à l’école) sont contactés en concertation avec les parents lorsqu’une guidance se révèle nécessaire chez un enfant de maternelle ou de primaire.


Evaluation Certificative (= autorise le passage de cycle ou l’obtention d’un certificat)


Depuis la rentrée de septembre 2000, plus aucun redoublement n’est permis au cours de la première étape (de 2 à 8 ans) et la deuxième étape (de 8 à 12 ans). La notion de redoublement devra faire place à celle d’année complémentaire pendant laquelle un programme spécifique sera proposé à l’enfant.


* Chaque année scolaire, au cours du mois de juin, se tiendront des conseils de cycle qui évalueront les progrès, les difficultés des enfants. Le conseil de cyclee est constitué du (de la) titulaire, des professeurs d’éducation physique, psychomotricienne, religion, de la représentante du PMS et de la direction. C’est le (la) titulaire ou la direction qui communique les observations du conseil de classe aux parents.
* L’obtention du CEB se fait sur base des résultats de l’épreuve externe de la Communauté française. Le jury organisé par l’Inspection Cantonale délivre obligatoirement le CEB à l’élève qui a réussi l’épreuve. Cette épreuve
externe concerne tous les élèves inscrits en 6ème année et les enfants soumis à l’obligation scolaire, âgé d’au moins 11 ans au 1er septembre de l’année scolaire en cours, à la demande des parents. Les changements (retarder ou avancer la scolarité d’un enfant) ne sont pas recommandés en cours d’année scolaire.
L’avancement ou le retard de la scolarité d’un enfant ne sont envisageables que dans le cadre de la loi scolaire du 29 juin 1983.
L’entrée d’un enfant en première primaire avant l’âge de 5 ans et 8 mois n’est souhaitable ni sur un plan pédagogique ni sur un plan psychologique, elle sera donc exceptionnelle.


En maternelle :
L’école maternelle est importante : elle vise
• Le développement global de l’enfant et le respect des différences.
• L’accès sans problème aux apprentissages de base.
• La vie et l’apprentissage avec les autres. C’est très souvent au travers de jeux, de chants, de projets que l’enfant apprend. C’est en agissant que l’enfant comprend le monde qui l’entoure et construit ses connaissances.

Projet - Sainte-Marie

Le projet d’établissement
2012-2015


Dans le cadre des valeurs mises en avant dans le projet éducatif de l’école, dans la pratique pédagogique, l’école Sainte-Marie à Heusy a décidé que l’accent sera placé dans quatre domaines : l’accueil, la continuité des apprentissages, le savoir vivre ensemble et la communication.


Dans chacun de ces domaines, des actions sont prévues et se dérouleront durant ces trois années à venir.
Les évaluations et réajustements de ces actions seront réalisés par le «conseil de participation» rassemblant les représentants de l’ensemble des partenaires de l’école. Les actions prévues dans chaque domaine sont en construction en ce début d’année scolaire.


L’accueil de tous et de chacun :


« La véritable égalité n’est pas de donner la même chose à tout le monde en
même temps mais d’offrir à chacun ce dont il a besoin, au bon moment et de
la meilleure façon »


Dans notre école, nous avons un projet d’excellence pour chaque élève; rejoindre chacun là où il se trouve, avec ses forces et ses faiblesses, l’accompagner au mieux à chaque instant pour lui permettre de rencontrer toutes ses potentialités.
Notre école se veut particulièrement sensible aux enfants qui ont des difficultés ou qui sont en souffrance. Pour concrétiser cette volonté, l’appui des parents et de personnes « ressource » est incontournable, il se matérialisera dans des rencontres d’évolution régulières qui permettront à l’équipe éducative d’apporter la meilleure réponse. Des projets d’intégration pourront, dans ce cadre, aider l’école à apporter des aides spécifiques, en fonctions de situations particulières de chacun. Ces projets ne pourront être menés à bien qu’en fonction d’une décision collégiale de l’équipe éducative et du CPMS.
L’accueil de chacun passe, dans le quotidien, par des gestes et des paroles: dire bonjour, merci,… n’est pas anodin ; encourager, voir en chacun des potentialités, c’est reconnaître que chacun est capable de progrès.
 

La continuité des apprentissages :
Dans une école de la taille de la nôtre, avec sa disposition « éclatée » en plusieurs bâtiments, il est incontournable de veiller à ce que la continuité des apprentissages soit une réalité de terrain. Pour ce faire, le regroupement du cycle 2,5-5 dans une même implantation favorisera contacts, échanges, projets.
Dans le cycle 5-8 ans, les titulaires primaires accompagneront leurs élèves de première année jusqu’en fin de deuxième primaire.
Pendant l’année scolaire 2014-2015, le plan de formation est centré sur la continuité en lecture, de la 1e maternelle à la 6e primaire.


Le savoir-vivre ensemble :
Dans la vie de l’école, la loi fondatrice reste inchangée… L’école refuse la violence sous toutes ses formes et privilégie la parole dans la résolution de conflits.
Cette violence que nous combattons prend de multiples formes, notamment le harcèlement, moqueries, rumeurs, malveillances, racket, vol, intimidations verbales, …
Pour lutter contre ces phénomènes de violence, nous promotionnerons les conseils de classes (libérer la parole, encourager la confiance et le respect entre enfants, célébrer la diversité…), la qualité de relation avec les parents
qui joue un rôle primordial dans la réussite ou l’échec de l’enfant.


La communication :
La communication est le pilier de la vie de l’école. A tous les niveaux et sous toutes ses formes, elle permet une culture de la participation nécessaire à un épanouissement de chacun.
Nous veillerons à promouvoir tous les moyens qui peuvent renforcer la communication (enfants - enseignants - parents - direction - Pouvoir Organisateur). Pour en citer quelques-uns: journal de classe, assemblée générale des parents, conseil de participation, conseil de classes, cycles,...

Réunions de parents


Dialoguer avec les parents à propos de l’enfant est bien entendu nécessaire pour aider celui-ci à cheminer, progresser dans la formation. Trois réunions par an sont prévues dans le calendrier scolaire du début de l’année.


Ces réunions individuelles sont organisées par rendez-vous et concernent également les titulaires de cours spéciaux et la direction. D’autres rencontres peuvent s’ajouter, à la demande.


En cas de problème, il est nécessaire que chacun communique immédiatement ses soucis, doutes, questions sans attendre, sans laisser la situation se dégrader.